Prochain Rassemblement Juin (2018) 15 - 16 - 17 Juin à St Georges Des Gardes
  Prochain Rassemblement  Juin (2018)   15 - 16 - 17 Juin à St Georges Des Gardes

Historique

Afin d'organiser et de péréniser l'organisation d'un rassemblement. Il est décidé de créer en 1989 une association nationale portant le nom "Association Nationale des Saint Georges de France" gérée par un conseil d'administration et bureau national, selon les statuts de la loi 1901.

Cette assemblée constitutive s'est déroulée à Saint Georges de Rouelley, dans la Manche. Cette commune avait relevé le défi d'organiser le second rassemblement. La photo montre les membres fondateurs de notre association.
 

Le premier président fondateur élu fut Claude Débéda, maire de Saint Georges Sur La Prée, initiateur du 1er rassemblement en 1988.

 

 

Objectifs de l'Association

Regrouper toutes les communes de France ayant pour patronyme SAINT GEORGES.

Créer un évènement de niveau national dans les communes organisatrices des rassemblements annuels, en aidant à la mobilisation autour du Conseil Municipal ; en communiquant les expériences, en validant les projets afin de pérenniser les rassemblements.

 

D’établir des liens d’échanges, jumelages avec des associations ou des communes portant le nom de Saint Georges, ou ayant pour saint patron Saint Georges dans les Pays de l’Union Européenne.

 

Favoriser les échanges de toute nature entre les membres de l'association : culturels, touristiques, sportifs, économiques, scolaires, et des informations et expériences municipales.

 

Faire connaître les membres de l'association par la promotion de leurs terroirs, de leur culture, de leur patrimoine et de leurs traditions.

 

 

Bibliographie de Saint Georges

L'Histoire

Né en Cappadoce de parents chrétiens, Saint-Georges fut officier dans l'armée romaine. Victime des persécutions antichrétiennes de l'empereur Dioclétien (A.D.303), il fut livré dans la ville de Lydda (Lod en Israël) à de nombreux supplices (brûlé, ébouillanté, broyé sous une roue, etc.) auquel il survécut miraculeusement avant d'être décapité. Les actes de ce martyre ont été rédigés au VIe s. par Pasicrates.

Le culte et la légende qui entourent Saint Georges prennent naissance au moyen orient et se propagent en Grèce, en Russie et dans toute l'Europe avec les croisades. On raconte parmi ceux-ci que leur victoire sur les Sarrasins à Antioche en 1098 serait due à l'apparition du saint qui seraient venus les encourager dans leur combat. Georges devint un des saints patrons de Gênes, Venise et Barcelone, puis celui de l'ordre Teutonique. En outre, saint Georges est, dans toute la chrétienté, le patron des chevaliers.

Saint Georges est vénéré en Angleterre depuis le VIIIe Siècle. Sa popularité fut telle qu'on lui attribua la nationalité anglaise et on fit de lui le saint patron de toute l'Angleterre, remplaçant ainsi Edouard le Confesseur dans le coeur des Anglais

 

La Légende

Un jour, Georges arriva dans une ville de la Libye nommée Silène (Silcha). Or, dans un étang voisin de la ville vivait un dragon redoutable qui, maintes fois, avait mis en déroute les armées envoyées contre lui. Parfois, il s'approchait des murs de la ville et empoisonnait de son souffle tous ceux qui se trouvaient à sa portée.

Afin d'apaiser la fureur du monstre et l'empêcher d'anéantir la ville entière, les habitants convinrent de lui offrir chaque jour deux brebis. Bientôt, les brebis vinrent à manquer et les habitants durent se contraindre à les remplacer par des jeunes gens tirés au sort. Aucune famille ne fut exemptée du tirage et le jour de l'arrivée de saint Georges, le sort désigna pour victime, la fille unique du roi.

Georges arrive ce jour où, la jeune princesse attachée à un rocher près de l'étang, va être victime du dragon. Monté sur son destrier, il brandit bien haut son étendard et se jette bravement sur le monstre avec une fougue telle qu'il le renverse au sol. Il dit alors à la princesse: "Mon enfant, ne crains plus et place ta ceinture autour du col de ce monstre!" La princesse fit ainsi et le dragon, se redressant, se mit à la suivre comme un petit chien qu'on mènerait en laisse. La bête fut ensuite conduite par la princesse jusqu'à la ville où elle fut décapitée.

( Cette légende fut recueilli et adaptée pour l'Occident chrétien en 1265-66. par Jacques de Voragine dans La Légende dorée. )

Le combat de Georges contre le dragon a donné lieu à une iconographie importante surtout à partir du XIIIe siècle. il symbolise la victoire de la Foi sur le Mal. Georges tient une lance (plus rarement une épée) et terrasse le monstre, tandis que la princesse prie, au second plan. La scène se passe à l'abri des murs d'une ville, parfois au bord de la mer.

Personnifiant l'idéal chevaleresque, saint Georges est habituellement représenté à cheval (souvent sur un cheval blanc), en armure, portant un écu et une bannière d'argent à la croix de gueules. Cette bannière blanche à croix rouge , qui fut celle des croisés est à la base du drapeau actuel de l'Angleterre, l'Union Jack.

Découvrez notre association ainsi que son équipe à travers notre site weeb.
Chaque année, en juin, nous organisons un rassemblement des Saint Georges de France, 
des événements pour lesquels vous pouvez participer.
Pour toute question, n'hésitez pas à nous
contacter nous sommes à votre entière disposition !



Association Nationale
des Saint Georges de France

Siège social :
16 Place de la Liberté

86130
St Georges les Baillargeaux

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© Saint-Georges-de-France depuis 1988